Nos intervenants

Xavier Lacombe, dessinateur de presse et de bandes dessinées. Il travaille pour Marianne, Siné Mensuel, Urtikan, Mazette et est passé par l’Echo des savanes, le Psikopat, la Télé Libre ou encore Bakchich.info. Il a auparavant travaillé une douzaine d’année comme animateur 2D/3D pour le ciné d’animation et la télévision. Il a enseigné durant 6 ans le dessin de personnage à Bellecour Ecole (Lyon). Il intervient régulièrement auprès des collèges et lycées dans le cadre d'ateliers et de rencontres.

Camille Besse a grandi en région Parisienne. Après un marathon de 7 ans d'études,  elle fait ses débuts professionnels dans le graphisme  avant de devenir dessinatrice de presse. Elle a travaillé ou travaille encore avec Causette, Charlie Hebdo, L'Humanité, L'Humanité Dimanche, Psykopat, Bakchich, NVO, Zélium, La Maison Ecologique, Tsugi, Barricade, Arte (émission 28'), Action Contre La Faim, Médecins du Monde... 

Michel Cambon, dessinateur depuis une trentaine d’années à Grenoble. Publie ses dessins d’abord dans Hara-kiri, l’Almanach Vermot, la Grosse Bertha puis plus régulièrement pour les Affiches de Grenoble, le Journal des Arts, Terre dauphinoise, La Lettre du cadre territorial, le Travailleur alpin, le Journal de l’animation, Urtikan.net, et à l’occasion pour Causette, ainsi que de nombreuses autres revues, publications et sites internet. Il est l’auteur de trois albums de dessins d’humour, « La Vache! » et « La Vache! La suite », aux éditions Glénat et « Le Sport ça fait mal! » aux éditions Iconovox . Il est le lauréat en 2013 du prix Press Cartoon Europe pour un dessin satirique sur la guerre en Syrie. Pour faire plus ample connaissance: twitter @m_cambon.

Micaël Queiroz, dit Micaël, grandit à Buenos Aires où il décide de sa vocation à l'âge de cinq ans. Initié au dessin d'humour par le caricaturiste argentin Pati, il a quinze ans lorsque son premier dessin est publié. Cinq ans plus tard, il retrouve sa ville natale, Paris, et intègre l'équipe de L'Imbécile. Depuis, il collabore régulièrement à différentes publications, en France et à l'étranger, telles que Générations, Lectures, Philosophie Magazine, Siné Mensuel, Fluide Glacial,Marianne,  Le Magazine Littéraire, Le Monde. Ses dessins lucides et élégants s'inscrivent dans la tradition initiée par le New Yorker. Les conversations de café, les relations de couple, l'argent, le snobisme culturel, le marketing, les désillusions politiques inspirent son théâtre tendre et cruel, où se joue et se rejoue la dérisoire comédie humaine.

Pascal Gros est né en 1970 à Paris. Après des études d'ingénieur en électronique, il commence à dessiner pendant son service (civil) dans Les Réalités de l'Ecologie. ... En 1997 il commence à dessiner dans Marianne où il travaille toujours. Il a collaboré ou collabore également à d'autres publications, dont Charlie Hebdo, Siné Mensuel, L'Humanité, Causette...

Luc Peillon , 47 ans, est journaliste à Libération depuis 12 ans, il a dirigé le service économie Libération, il est actuellement chef adjoint du service Check News de Libération. 

Paloma Clément est une journaliste franco-espagnole installée à Paris. Après des études de communication, cette lyonnaise d’origine est partie se nourrir d’expériences et d’aventures en faisant un tour du monde pendant deux ans. Correspondante aux Etats-Unis pour Konbini jusqu’en 2017, elle est rentrée en France pour poursuivre sa carrière au sein du magazine Paris Match. Elle écrit notamment des portraits de personnalités françaises et internationales du cinéma et de la musique, mais aussi des reportages sur les violences faites aux femmes et la précarité 

Etienne Faye Âgé de 49 ans et titulaire d'un Master II de littérature mention écriture créative, Etienne Faye possède une longue et probante expérience de l'écrit. Vingt ans de journalisme spécialisé dans le théâtre, les arts plastiques et la littérature, sept années de radio, sept autres de lectures publiques avec le collectif des (h)auteurs ont renforcé son expertise et légitimé sa reconvertion dans l'animation d'ateliers d'écriture. Il fut ainsi le compagnon d'un Programme de réussite éducative (PRE) avec un public d'enfants et d'adolescents en situation de fragilité, puis celui d'une ambition d'éducation populaire au sein de la MJC du vieux Lyon, avec un public volontaire et de tous âges.